L’heure est à la sortie du confinement : moment attendu par tous les sportifs, qui pourront enfin reprendre leurs entraînements individuels.

Mais êtes-vous prêts ? Ce dé-confinement est-il une libération pour vous ou une nouvelle vague de stress ?

Bien que, pour le moment, tous les sports ne soient pas ré-autorisés librement par le gouvernement (comme les sports nautiques et aquatiques), il est désormais possible de pratiquer des activités de plein air jusqu’à 100 kilomètres de son domicile. Certes, les voyages sportifs ne sont donc pas encore envisageables, mais profitez des forêts, grandes plaines, montagnes, lacs et rivières près de chez vous pour reprendre progressivement vos activités, en attendant la reprise officielle des événements sportifs et des compétitions.

Ce dé confinement progressif est le moment de reprendre un rythme, tant physique qu’émotionnel. Car peut-être avez-vous accumulé des émotions négatives ces dernières semaines, qui ont eu des conséquences désastreuses sur votre corps, mais aussi sur votre santé et sur votre qualité de vie ? Peut-être pensez-vous qu’elles soient devenues aujourd’hui la « réalité » de votre organisme ?

WAFE CARE a donc fait appel aux conseils d’une experte, Elise SERRET, Coach de vie et Préparatrice Mentale, elle-même grande sportive, pour vous aider à sortir du confinement tout en douceur.

Nous vous donnerons 4 astuces pour allier bien-être et pleine conscience.

Tout d’abord, peux-tu nous expliquer rapidement quelles conséquences le confinement a eu sur les sportifs réguliers au niveau physique et émotionnel ?

 » Les sportifs réguliers, qui ont un gros volume d’entraînement, ont tous continué à s’entrainer, mais ils ont dû adapter leurs pratiques, et pour certains, comme les nageurs par exemple, ces adaptations sont compliquées. On ajoute à cela l’absence de compétitions, l’annulation des objectifs sportifs, et pour certains professionnels, malheureusement des pertes de sponsors où des contrats non renouvelés… Cette période s’apparente donc à ce qui se produit en cas de choc, avec un processus de deuil ; et tous les hommes et femmes qui se cachent derrière le sportif ne se sont pas tous adaptés de la même façon. Ils ont en effet subi un choc physique parce que leurs corps sont moins sollicités ou sollicités différemment, et un choc émotionnel parce qu’ils perdent leurs routines, leur environnement social (une dimension majeure en sport collectifs) et certains peuvent même subir une perte de sens dans leurs objectifs de vie, ce qui bien entendu est préjudiciable à leur équilibre. « 

Beaucoup ont quand même réussi à garder un rythme en s’entrainant à leur domicile, penses-tu que cela a eu un effet positif sur le corps malgré tout, et penses-tu que ce soit suffisant ?

 » Oui, un sportif en général a besoin de garder une pratique physique régulière, même si l’intensité et le volume diminuent. Il ne faut pas oublier non plus que la pratique physique permet la libération d’endorphines et de dopamine, des hormones qui contribuent au bien-être. D’ailleurs on a pu voir beaucoup de gens se mettre à faire du sport pendant cette période ! Pour les compétiteurs, il y aussi l’adrénaline des compétitions ou les encouragements du public. Ce sont toutes ces émotions qui les nourrissent aussi, et dont ils ont été privés. Les sportifs sont également habitués à avoir un emploi du temps assez « carré », j’ai d’ailleurs conseillé à ceux que j’accompagne de se créer de nouvelles routines pour que le changement de rythme ne soit pas trop radical et qu’ils puissent se créer un nouvel équilibre de vie et même de nouveaux plaisirs. Certains en auront profité pour appréhender cette période comme une période de repos, mais il ne faut pas tomber dans l’excès non plus, car plus on laisse faire les choses et plus il est difficile par la suite pour notre organisme de retrouver son état normal ; et plus on épuise notre énergie vitale.

Il est donc important de se trouver des alternatives en attendant de reprendre normalement les entraînements, c’est d’ailleurs aussi une bonne période pour travailler la préparation mentale et acquérir de nouveaux outils dans ce domaine.« 

C’est là où les produits cosmétiques et les moments pour soi sont une bonne option ?

 » Oui, cela peut-être en effet l’occasion de travailler les techniques d’entraînement mental, qui seront aussi utiles pour la reprise, et pas que la reprise sportive ! Ce sont des techniques qu’utilisent déjà de nombreux sportifs professionnels, et qui peuvent être bénéfiques pour tous, c’est le bon moment pour les mettre en place !

On peut profiter de ce temps libre pour prendre soin de soi : de son corps, de sa peau ou de ses cheveux, à travers des rituels que l’on ne prend jamais le temps de faire, tout travaillant sur son mental. « 

Du coup, comment proposes-tu de réunir gestes de soin et entraînement mental ? Avec le dé-confinement, nous rentrons dans une nouvelle étape de changement, nous avons tous été perturbés par une situation inédite, qu’est-ce que tu nous conseilles pour bien vivre cette période ?

 » Oui la période a été instable pour tout le monde en général, pas que pour les sportifs, et elle le sera probablement encore sur les semaines à venir. Plus que jamais nous avons envie de renouer avec notre énergie ; l’été arrive, c’est le moment idéal pour rééquilibrer son corps et son esprit ; se reconnecter à soi et se libérer durablement du stress et de l’anxiété.

Le plus important est de concentrer sur ce qui se passe maintenant et sur ce qui dépend de nous, c’est la première chose à mettre en place. Pour cela on peut utiliser la pleine conscience (ou Mindfullness) qui est une belle solution pour reprendre le pouvoir sur soi. Elle nous apprend à nous concentrer sur le moment présent. Et grâce à une pratique régulière, elle permet de gérer les difficultés -petites et grandes- de manière lucide et constructive. « 

Peux-tu nous en dire plus sur la pleine conscience ? C’est une expression qui fait parfois un peu froid dans le dos pour certain non ?

 » Peut-être ! Mais il faut savoir s’ouvrir à différentes pratiques ; quand on entend « pleine conscience » on pense tout de suite à « méditation ». C’est juste, mais ce ne sont pas seulement des exercices de méditation. Vous pensez que vous n’avez pas le temps de méditer ? Vous pouvez faire tout de même entrer la pleine conscience dans votre vie, en vivant votre journée ou des moments de votre journée en pleine conscience. Par exemple, votre « moment beauté » peut se transformer en « moment bien-être » grâce à la pleine conscience. « 

Justement est-ce que tu pourrais nous donner 4 astuces que l’on pourrait mettre en pratique à travers l’utilisation de nos produits cosmétiques pour nous permettre de sortir de ce confinement en douceur ?

 » Prendre soin de soi, se faire du bien est à la portée de tous : vous pouvez instaurer des rituels de beauté, tout comme vous instaurez des routines dans votre pratique sportive quotidienne (échauffement avant, étirements après, etc…). Si vous avez pris des habitudes « beauté » pendant le confinement, à travers l’utilisation d’un lait pour le corps ou d’un soin pour les cheveux, vous pouvez essayer de les conserver, cela n’en sera que bénéfique pour vous et votre corps. Pour faire de ce moment un moment de pleine conscience et vous familiariser avec cette technique qui vous sera toujours bénéfique, voici ce que je peux vous conseiller  » :

1 – Préparez-vous à agir, de façon délibérée

 » Soyez attentifs, éveillés, appropriez-vous chaque instant et donnez-lui un but. Jusqu’à présent, vous effectuez sans doute des gestes de façon assez automatique (se brosser les dents ou mettre de la crème hydratante), sans vraiment réfléchir à « pourquoi » vous le faites, ni à « comment » vous le faites.

Essayez de vous interroger :

-Est-ce que je sais ce que je suis en train de faire à cet instant précis ?

-Suis-je pleinement présent dans cette action ?

-Comment mon corps se sent-il à cet instant précis ?

-Comment est ma respiration ?

-A quoi mon esprit est-il occupé ?

Il ne s’agit pas de penser à ce que vous faites mais de le ressentir, de le vivre ! Petit à petit, par ces rituels, vous apprendrez à quitter le mode de pilote automatique afin de vivre davantage dans le présent. Mais le plus important, c’est que vous apprendrez à connaître vos émotions et vos énergies. »

2 – Connectez-vous à votre souffle

 » Soyez attentifs à l’air qui entre et qui sort de votre corps, par où passe-t-il ? Quelles sensations observez-vous ?

Prenez le temps d’écouter votre respiration pendant vos temps de pause, il est aussi très important de pratiquer régulièrement des exercices de respiration. Cela peut parfois être un peu difficile au début, mais c’est comme tout, avec un bon entrainement, tout le monde peut y arriver !

Le fait d’être attentif à votre respiration vous permettra de l’apprivoiser et d’agir sur votre système nerveux pour diminuer votre stress. Ainsi vous pourrez mieux gérer vos émotions et faire le plein d’énergie pour affronter le déconfinement. « 

3 – Connectez-vous à vos sensations

 » Dans l’utilisation de produits cosmétiques sur le corps ou bien les cheveux, la sensorialité a une place importante. C’est parfait pour développer sa pleine conscience ! Essayez de ne pas vous contenter d’appliquer une huile de récupération sur vos jambes, rapidement et brusquement. Explorez la façon dont vous sollicitez vos muscles à travers votre geste ; analysez aussi les sensations que le produit procure sur la peau, découvrez sa texture, sentez son parfum, etc.

Bien souvent on passe à côté de ce que l’on ressent, à cause de gestes automatiques que l’on met en place. Profitez donc d’un moment « beauté » pour vous connectez à vos sensations et explorez les. « 

4 – Soyez votre meilleur ami

 » Vous devez avant tout être bienveillants envers vous-même. Profitez de ce moment de calme et de reconnexion ; et ne portez pas de jugement sur ce que vous faites ou ressentez.

Bien sûr, tous ces conseils sont à appliquer si vous le souhaitez.

Au fur et à mesure que vous cultiverez l’attention vigilante sur toutes vos actions, vous gagnerez en calme, sérénité et en bien-être. Petit à petit vous prendrez l’habitude de le faire à d’autres moments de votre vie et vous n’en serez que plus forts et plus sereins pour affronter les tracas du quotidiens. « 

Donc pour résumer :

  • On se crée nos petits rituels persos, comme on se crée des routines sportives et on prend conscience de ce que l’on fait et ce que l’on ressent.

Astuce WAFE CARE : Mettre en place un rituel 2 fois par semaine pour réaliser un gommage pour le corps, ou bien pour faire un masque pour les cheveux.

  • On écoute notre souffle et notre respiration, pour rester connecté avec soi et ainsi apaiser nos stress et tensions.

Astuce WAFE CARE : Profitez du temps de pénétration de votre masque visage pour bien respirer.

  • On prête attention aux sensations que l’on ressent lorsque l’on applique un produit et on ressent pleinement ses émotions à travers ses sens (odorat, toucher, vue, ouïe).

Astuce WAFE CARE : Laissez-vous surprendre par le changement de texture de votre shampoing, regardez comme il mousse sous l’action de l’eau et demandez-vous par exemple ce que vous ressentez lorsque vous sentez son parfum.

  • On respecte son corps et on est bienveillant envers soi-même.

Astuce WAFE CARE : Pas de pression ! Si on oublie un soir de se mettre de la crème, ce n’est pas grave, évidemment, nous avons tous le droit d’avoir la flemme une fois de temps en temps !

Retrouvez toute l’actu d’Elise SERRET sur les réseaux :